4 éco-gestes à adopter pour maintenant… et pour toujours !

Vous avez certainement croisé cette brigade présente sur l’eau depuis le début de la semaine. Le Parc Naturel Marin de Martinique réalise une grande campagne de sensibilisation pendant les manifestations nautiques. Après la Mercury, ils se sont attaqués au Tour des Yoles pour diffuser au grand public leur message sur la protection de l’environnement marin.

Une Brigade sur l’eau, un Quizz sur Terre

La brigade rappelle les bons gestes écologiques à adopter durant le tour des yoles rondes. Une initiative qui permet de sensibiliser les bateaux suiveurs, professionnels ou plaisanciers sur les différentes pressions environnementales auxquelles pourrait être soumis le milieu marin. Sur Terre, via la plateforme de pronostics de Yole365, le Parc invite à chaque étape le public à répondre à un quizz de 4 questions pour tenter de gagner une sortie ou excursion en milieu naturel. Parmi ces lots, on retrouve des baptêmes de plongée, des excursions en bateau à voile, en kayak ou avec les dauphins. Rendez-vous sans plus tarder sur la plateforme pour tenter de gagner les lots restants !

Le mégot de cigarette, le déchet le plus massivement retrouvé sur les plages et en mer

Le bilan du Tour des yoles 2018 affiche très clairement le mégot de cigarette comme le plus retrouvé en mer et dans le sable. C’est une véritable menace pour les écosystèmes marins car chaque mégot est composé de métaux lourds, de phénol et d’autres substances nocives. Un seul mégot peut polluer jusqu’a 500 litres d’eau et prend 15 ans à se dégrader ! !

Pour contrer ce comportement, un éco-cup cendrier a été conçu avec une entreprise locale de design graphique et d’impression 3D. Simple d’utilisation et ergonomique, il se compose à la fois d’un éco-cup en matière 100% recyclé et d’un cendrier à accrocher à l’éco-cup ou a un vêtement. Ce cendrier peut aussi être planté dans le sable.

4 éco-gestes à adopter en mer

Dans son discours auprès du grand public, le Parc Naturel Marin de Martinique rappelle les 4 éco-gestes à adopter en mer par le plus grand nombre. il s’agit de mesures visant à protéger :

  • Les herbiers

C’est une source de nourriture pour les tortues, les oursins et beaucoup d’autres espèces comme les coraux ou étoiles de mer. Préserver ces herbiers en évitant de s’y approcher ou d’y jeter l’ancre contribue à l’équilibre écologiques des fonds marins.

  • Les tortues marines

5 espèces de tortues marines sont présentes en Martinique: la tortue imbriquée, la tortue verte, la tortue Luth, la tortue caouanne et la tortue olivâtre. En cas de rencontre en mer avec une tortue, il est conseillé de ne pas s’approcher trop près, de ne pas la toucher et surtout de ne pas la poursuivre. Une observation de la tortue en restant à la surface est la bonne pratique à adopter.

  • Les mammifères marins

Il existe plus d’une vingtaine d’espèces de mammifères marins autours des côtes. A cette période de l’année, la côte Caraïbe de l’île est la zone de présence principale de deux espèces de cachalots (Physeter macrocephalus – cachalot et Kogia Simus –cachalot nain) ainsi que de cinq espèces de dauphins: Stenella attenuata (dauphin tacheté pantropical), Stenella frontalis (dauphin tacheté de l’Atlantique), Tursiops truncatus (Grand dauphin), Lagenodelphis hosei (dauphin de Fraser) et Globicephala macrorhynchus (globicéphal tropical).

Il est possible de les observer en restant à plus de 300 mètres avec une vitesse maximum de 5 noeuds. Couper la musique du bateau et éviter tout changement brusque de vitesse aide à limiter la pression environnementale. Il est déconseillé de plonger à l’eau et de limiter à deux bateaux par zone d’observation.

  • Les macros déchets

Sachets plastiques, gobelets, pailles… sont souvent retrouvés dans l’eau et confondus par les mammifères marins ou les tortues avec des proies comestibles. Le Parc naturel marin de Martinique souhaite sensibiliser les participants aux différentes manifestations nautiques à la nécessité de préférer l’utilisation de couverts réutilisables et timbales tour de cou.

Au François, attention au sentier sous-marin !

Déjà alerté lors du prologue et de l’étape 1, le Carbet des sciences souhaite rappeler aux usagers de la mer qu’il faut respecter le sentier sous-marin des îlets du François. A l’issue de la dernière étape du Tour, les plaisanciers souhaitant profiter une dernière fois de ces lieux doivent prendre connaissance de l’affiche ci-dessous.

 

Restez informés en temps réel

Téléchargez l’application Yole365 pour suivre toute l’actualité des Yoles –> https://yole365.app.link/

Jouez sur notre plateforme de pronostics : https://pronosticsyoles.pronosticgames.fr

Découvrez les étapes du Tour des Yoles 2019: 35ème Tour de Martinique

Crédit Photos : Yole365

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée