Côte Caraïbe: Un bilan majoritairement positif

Après cette très disputée Côte Caraïbe, l’heure est au bilan. Nous avons collecté les retours des patrons sur cette compétition mais aussi des organisateurs.

Bilan : la Côte Caraïbe vue par les patrons et Organisateurs

Nathalie DÔ, membre du CA du Club des Gommier de la Martinique

Sur le plan sportif, on dénote l’essor d’un équipage jeune en lutte avec un équipage plus expérimenté. Ce beau duel a animé la compétition jusqu’a la dernière étape. Malheureusement, on déplore la diminution de la flotte d’année en année.
D’autre part, hormis Grain d’or, les équipages les plus expérimentés sont en bas de classement alors que les novices/jeunes sont en tête de classement: 2ème(Fils de Lumière) , 3ème(Mili) et 4ème(Chaben’an). Une transition semble fortement engagée.

En ce sens, l’édition 2020 est déjà à l’étude. Nous pensons étendre la Côte caraïbe à la section jeune et ainsi voir plus d’équipage s’engager sur la compétition. L’organisation devra prendre en compte ses nouveaux besoins.

Nous marquons aussi un tournant sur la communication associée à l’évènement. Une satisfaction rendue possible grâce au concours de tous: du Conseil d’Administration aux coursiers en passant par les responsables d’association. La couverture médiatique a elle aussi été plus importante avec des médias (TV & Radio) qui ont montré un fort intérêt pour la compétition, et cela, plusieurs jours d’affilés avec des résumés au journal TV (ATV, Martinique 1ère).

Sur les réseaux sociaux, la dynamique a été appréciée pour la rapidité de mise à disposition des informations. La fréquentation de la page a doublé pendant la manifestation. Nous avons aussi bénéficié du soutien de Yole365 qui a donné à la discipline une visibilité plus large. Autant d’éléments qui nous encouragent à investir d’avantage dans la communication pour garantir aussi une visibilité à nos partenaires. Nous tenons au passage à saluer notre partenaire SME qui, une année de plus n’a pas hésité à nous accompagner dans cette épreuve. Nous réfléchissons déjà à intégrer un volet évènementiel car nous avons pris conscience du potentiel à développer.

Nous avons eu l’honneur de compter dans notre public le président de l’exécutif durant 3 étapes sur 4, ce qui confirme une fois de plus le soutien de la CTM. On espère qu’avec cette immersion, nos besoins futurs seront mieux appréciés et que le part que nous octroie la CTM sera réévaluée à la hausse. Il en est de même pour les villes étapes. Avec seulement 3 villes, un travail de fond devra être entamer pour mieux répondre aux différents besoins logistiques et ainsi garantir un accueil à la hauteur de nos ambitions pour les coursiers mais aussi le public.

L’organisation prévue s’est plutôt bien déroulé, avec ses aléas et imprévus que nous tacheront d’améliorer pour la prochaine édition qui se tiendra du 8 au 12 Avril 2020.

 

Frédérick BOLOTTE, patron de Grain d’Or, vainqueur de la Côte Caraïbe

Un bilan positif dans l’ensemble. Un grand bravo au Club des Gommiers de la Martinique pour l’organisation de cette côte caraïbe 2019.
Dans un premier temps je félicite l’équipage de Fils de lumière pour son parcours, ils ont été un adversaire sur l’eau de taille malgré leur jeune âge. Dans un second temps, je félicite mon équipage et tout le staff technique de Grain d’or pour leur efficacité. Nous n’avons rien lâché, nous avons remporté 3 étapes sur 4. Il fallait frapper sur cette dernière étape. Nous faisons coup double victoire d’étape et nous prenons le maillot de leader au temps.

Nous dédions notre trophée à Mr BRELEUR Morceau, notre Président et fondateur de Grain d’or le jour de ces 88 ans.

 

Nicolas RHINAN, patron de Fils de Lumière (SNYL / Crystal / Vital Pub / Station Vito Anse à l’Ane / Trois-Ilets Village)

Ce fût un très bonne Côte Caraïbe pour l’équipage Fils de Lumière. Même si au final on a plutôt assisté à la contre performance de certains plutôt qu’a la performance d’autres. Cela n’enlève rien au mérite de l’équipage, on c’est bien battu jusqu’au bout. tout le monde était au combat tous les jours. Même si les deux premiers jours nous n’étions pas au complet, nous avons fait avec. Nous n’avons pas eu de soucis majeurs, nous avons travaillé pour.

C’était une très belle manifestation. Beaucoup de progression, il suffit de comparer le résultat de l’année dernière avec le résultat de cette année. On fait un grand pas en avant. C’est beaucoup d’espoir pour les années à venir. Je remercie l’équipage, le staff, l’association, la présidente, la trésorière, les sponsors, les pilotes et bateaux suiveurs, la famille. On était leader jusqu’au dernier jour on était leader, donc que du bonheur. Petite touche d’amertume au final mais c’est la compétition. On savait très bien que notre adversaire était costaud, on s’y attendait un peu. C’est le jeu ! L’année prochaine on reviendra plus grand, plus fort.

Je vous invite à suivre l’actualité de l’équipage via notre Facebook et notre compte Instagram.

 

Pedrick PETITO, patron de Mili et président de l’Association Gommier & Tradition (AGT)

Mili est un équipage composé essentiellement de jeunes mais on y retrouve également des adultes qui ont découvert le gommier récemment… De ce fait nous avions aucune ambition pour le classement général. L’objectif premier était de faire nos équipiers prendre de l’expérience en réalisant le parcours sans encombre. Nous avons coulé que le premier jour. Nous réalisons les autres étapes sans dessalage donc satisfait de l’évolution du groupe qui appris un peu chaque jour de ces erreurs.

Nous avons vécu une côté caraïbe formidable en compagnie de l’équipage de fils de lumière qui s’entraîne depuis toujours avec AGT. Nous avons été fier de les voir en tête et résister à grain d’or jusqu’au dernier jour… Certes il y a une petite frustration mais nous sommes satisfaits de ce qu’ils ont réalisé car ce sont des jeunes que l’association a lancé en 2015 pour la plupart.

Pour en revenir à Mili, ce sont les autres gommiers qui par leurs erreurs et leur avarie, nous ont permis de monter aussi haut au classement général : gouvernail cassé pour Pa Mo Souef (SME) et Welcome (Loca+972), excès de dessalages pour Ti Sirè (Lamentin Diet) et Chaben’an (Bricobat / Les Paniers du Délices). Nous restons donc réalistes et espérons attirer des partenaires malgré nos ambitions mesurées.

 

Henri-Emile LARGEN, patron de Chaben’an (Bricobat / Les Paniers du Délice)

Je dirai un bilan plutôt positif car avec mon équipage Pilot NG, on finit au pied du podium et devant quand même des équipages de renom qui ont certes jouer de malchance. Mais il fallait quand même ramener le bateau à l’arrivée à chacune des 4 étapes. Nous n’avons bu la tasse qu’une seule fois et connu un bris de vergue alors qu’une 4ème place de toute beauté nous tendait les bras. Je retiens surtout les progrès effectués par les nouveaux équipages mixtes composés de jeunes qui arrivent à maturité aujourd’hui. Impressionné par la vitesse des 2 premiers du général et donc une grosse envie de pouvoir me mêler de nouveau à la lutte lors des compétitions à venir !

Restez informé en temps réel

Téléchargez l’application Yole365 pour suivre toute l’actualité des Yoles –> https://yole365.app.link/

Crédit Photos: Facebook Club des Gommiers de la Martinique

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée