Interview Johanna Salton, consul de Sainte-Lucie « Nous connaissons très peu le Tour des Yoles »

  • Accueil
  • Interviews
  • Interview Johanna Salton, consul de Sainte-Lucie « Nous connaissons très peu le Tour des Yoles »

 

Yole365 : Vous êtes nommée au poste de consul de Sainte-Lucie en Martinique. Quel est votre rôle ?

J. Salton  : Je représente le gouvernement de Sainte-Lucie en Martinique, je représente leurs intérêts. Je maintiens les relations entre les deux îles, voir si possible en créer de nouvelles. Je représente aussi les saint-luciens vivant en Martinique, ils sont entre 3000 et 5000 ici. Nous les accompagnons pour les démarches administratives de passeport, carte vitale, certificat de naissance, certificat de décès, … En cas de problème, peu importe le type de problème, ils peuvent venir au consulat, on fera le maximum pour les aider. D’ailleurs, on est ici en premier lieu pour aider les saint-luciens

 

Yole365 : Vous avez le carnaval qui commence bientôt, ici nous avons le Tour des Yoles à la fin du mois. Comment est perçu le tour à Sainte-Lucie ?

J. Salton : Franchement, on ne connait pas trop le Tour des Yoles à Sainte-Lucie. Moi je ne connaissais rien sur le tour des yoles. C’est vrai que j’ai des amis français, martiniquais qui viennent souvent à Sainte-Lucie et qui parlent beaucoup du tour des yoles. Mais ma première fois c’était l’an dernier (ndlr 2017) et j’ai vu le tour. Mes amis m’ont expliqué de quoi il s’agit et j’ai trouvé ça vraiment magnifique. Mais à Sainte-Lucie, on n’en entend pas parler, peut-être parce que vous ne fait pas assez de promotion, de publicité. L’information est concentrée en Martinique et il serait judicieux de faire la promotion à Sainte-Lucie.

 

Yole365 : Vous pensez qu’hormis la communication, nous pouvons mettre en place autre chose pour attirer le public Saint-Lucien en Martinique ?

J. Salton : Je pense que c’est essentiellement la communication car nous, à Sainte-Lucie nous faisons vraiment une grande campagne de promotion. C’est comme ça que vous connaissez le Festival de Jazz, le Carnaval dont vous avez parlé. Je suis quasiment sûre que c’est grâce à la promotion des évènements que nous avons faite. Donc selon moi, avec un « Big Promotion Drive » avec les médias classiques (journaux, radio) mais aussi profiter de l’internet.

 

Yole365 : Parlez-nous un peu du projet autour du trait d’union Sud des gommiers

J. Salton  : Les gommiers ont un passif avec Sainte-Lucie, ils sont déjà venus plusieurs fois contrairement aux yoles. Nous sommes en discussion avec le club des gommiers, plusieurs réunions ont déjà été réalisées avec Mr PETITO. Pour le moment le gommier est en stand-by à Sainte-Lucie, les deux dernières années ils ne sont pas venus. A chaque fois, très peu de personnes sont au courant de leur venue, certainement par manque de promotion de la manifestation. Cette année, on va essayer de créer un évènement autour des gommiers. Car jusqu’à maintenant, l’intérêt n’était pas assez valorisé. Ils venaient mais la population locale n’était au courant.

Maintenant on veut créer un évènement. On aura les gommiers certes, mais aussi des échanges sportifs entre des équipes de football ou basket de Martinique avec des équipes locales. Mais aussi des échanges culturels, des spectacles, de la danse… un vrai évènement autour de l’arrivée des gommiers pour générer de l’intérêt. En faisant ainsi, la manifestation sera plus pérenne.

 

Yole365 : Dans le sens Martinique-Sainte-Luce, nous avons déjà un projet. Dans l’autre sens, peut-on prévoir d’ici là un équipage saint-lucien sur le Tour des Yoles ?

J. Salton : Selon moi, je pense qu’on peut envisager une étape du Tour des yoles qui passe par Sainte-Lucie. C’est vrai il y a le canal de Sainte-Lucie qui n’est pas facile, mais le parcours est déjà modifié cette année à cause des sargasses. Donc on peut y penser de faire une étape à Sainte-Lucie. Avec les gommiers, on va tenter de former des saint-luciens pour avoir ce type d’échange. Pourquoi pas avec la yole ?

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée