ITW Mathias REMIR – Zizitata

Mathias REMIR - Patron de la yole Zizitata

Mediaphore : Le Tour des Yoles souffle cette année sa 33ème bougie et comme pour chaque édition, il y a une grosse effervescence autour de cet événement majeur. A quelques jours du coup d’envoi, si vous deviez retenir un fait marquant lié à toute votre préparation, ce serait lequel ?

Mathias REMIR : Le physique et le mental sont importants. Il faut réussir à tenir la semaine. Au delà du physique, c’est le mental qui compte beaucoup. Quand il y a des intempéries ou quand le bateau coule, ça peut casser le moral des yoleurs. En tout cas, nos hommes passent avant tout.

 

 

Mediaphore : Le tour des Yoles vous procure-t-il la même excitation à chaque édition ? 

MR : Tous les ans c’est un défi. Les conditions ne sont jamais les mêmes. Il s’agit de toujours être en accord avec la météo, la mer. Il y a beaucoup d’éléments qu’on ne maîtrise pas.

 

Mediaphore : Cet événement est un rendez-vous habituel depuis une trentaine d’années mais reste éprouvant chaque année. L’équipage reste t-il toujours motivé même en cas de mauvaise opération au classement général ?

MR : L’équipage est motivé. Nous sommes beaucoup de jeunes. Il y a énormément de nouveaux, c’est leur premier tour des yoles pour certains. Ils ont envie de voir comment ça se passe, comment se déroule l’aventure. Nous essayons de rester soudés.

 

Retrouvez toute l’actualité de la yole Zizitata

Credit Photo: Yole365

ITW: Mediaphore

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée