J-6 Les Six postes à connaitre sur une Yole

Ci-dessous vous découvrirez les fonctionnalités qui vous permettront de mieux comprendre la navigation mais aussi le profil de personne attendu en fonction des efforts fournis à chaque poste. En complément des 10 chiffres à connaitre absolument, cet article autour des différents postes occupés sur une yole viendra renforcer votre culture de l’activité.

 

Bwa-Dressés

Au nombre de 9 en général, ils sont positionnés sur ces longs morceaux de bois qui permettent aux hommes de « dresser la yole » comme l’on dit dans le jargon du milieu. Ce mouvement de rappel qu’ils effectuent minutieusement pendant toute une étape, vient compenser l’absence de quille sur ce type de bateau. Un effort physique qui nécessite endurance et réactivité en fonction des allures empruntées.

Avec une moyenne autour de 90kg, les bwa-dressés ont chacun des sous-fonctions dont l’organisation varie d’un équipage à l’autre. Ils sont classifiés par numéro, le « Premié Bwa », est celui qui est le plus proche de l’avant de la yole, le dernier étant celui le plus proche de l’arrière de la yole. Le « Premier Bwa » est généralement celui qui lit le plan d’eau et annoncent l’intensité et l’orientation des rafales de vent.

Les hommes plus légers, autour des 70kg sont souvent réquisitionnés pour faire avancer le bateau avec des écopes « Bassines » ou pour leur agilité.

 

Matelot d’écoute

C’est le moteur de la yole, celui qui tient en main l’accélérateur. Voile carrée oblige, il existe distinctement deux écoutes:

  • une écoute dite « du haut » qui gère l’équilibre de la yole. Son point d’attache est situé au niveau de extrémité de la vergue.
  • Une écoute dite « du bas » qui gére la puissance dans la voile et donc agit directement sur la vitesse du bateau.

De part ses responsabilités, c’est l’un des postes les plus important de la yole. Dans 70% des cas de dessalage, le matelot d’écoute a une grande part de responsabilité. Les 30% restants étant réparti entre le patron et le reste de l’équipage. Concentration, puissance et rapidité sont les compétences requises pour ce poste clé.

 

Second Matelot d’écoute

Non loin du matelot d’écoute, le second matelot vient porter main forte dans la réalisation des différentes tâches. Malgré l’intégration depuis quelques années du système de palan, la pression exercée dans la voile à certains moments nécessite le concours de ces deux hommes pour pouvoir border la voile. Dans certaines manoeuvres, le second matelot agit pour augmenter la rapidité d’exécution des tâches. Il est souvent le premier à écoper quand le bateau prend de l’eau et peut aussi subvenir à une défaillance ou un besoin d’un membre de l’équipage: ravitaillement, blessure, écope, dressage…

 

Polyvalent

Il en faut forcément pour compenser les carences dans l’équipage et à tout moment, il existe plusieurs profils polyvalent au sein de chaque équipage. Véritable « milieu de terrain », ces hommes viennent apporter leur contribution là ou on en a besoin. Techniquement compétent à tous les postes, ils font aussi preuve d’une excellente forme physique et ont une capacité d’adaptation très élevée.

 

Patron

 

Agissant en véritable leader, c’est le meneur d’équipe. Il est le plus souvent celui qui tient la « tête » de la pagaie. Le binôme Patron-matelot d’écoute agit en étroite relation afin de dérouler la stratégie mise en place et d’opérer les bons choix tactiques pendant la course.

 

Aide-Patron

Au nombre de deux, ces hommes équipés d’harnais accompagnent le patron dans la réalisation des manoeuvres. Indispensable pour supporter les efforts sur la pagaie, les aides patrons sont aussi les radars de la yole. Avec un champ de vision plus large, ils apportent au patron des renseignements sur le comportement du reste de la flotille.

On pourra d’ici dimanche prochain les voir évoluer aux différents postes cités dans cet article.

Credit Photo: Yole365

 

 

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée