7 bonnes raisons pour ne pas manquer la Pagaie des Mapipis

  • Accueil
  • Mapipi
  • 7 bonnes raisons pour ne pas manquer la Pagaie des Mapipis

Les alizés sont de retour, la température de l’eau a perdu quelques degrés, des voiles multicolores sont visibles sur l’eau le dimanche, les salles de sport affichent complet (Carnaval, Tour des yoles) … On y est, la saison 2018 des yoles rondes va bientôt commencer.

Yole365 vous embarque dans une nouvelle année et vous attend nombreux ce dimanche 14 Janvier au François pour la traditionnelle Pagaie des Mapipis. Si vous hésitez encore, voilà sept raisons d’avoir un avis tranché sur le sujet… à Dimanche !

 

1- C’est la compétition qui ouvre la saison 2018

Tout comme le tour de Martinique des yoles rondes est la compétition qui clôture la saison sportive, cette dernière débute par la traditionnelle Pagaie des Mapipis. A partir de cet instant, vous pourrez assister, quasiment chaque dimanche, dans un coin de l’île aux régates organisées en section Grande Yole mais aussi section Bébé Yole.

 

2- Un spectacle unique où les yoles sont gréées à deux voiles

Visible uniquement sur le championnat, la Pagaie des Mapipis est l’unique compétition qui se déroule exclusivement à deux voiles. Un spectacle qui vaut le détour aussi bien pour l’exploit sportif que pour l’animation créée sur la ligne de départ. En effet, à deux voiles, les yoles peuvent atteindre des surfaces de voile proches des 80m2 avec des équipages de 16 à 18 personnes.

 

3- Au terme des 3 courses, le Mapipi des Mapipis sera connu !

Tout comme la coupe de Martinique, cette compétition se déroule en 3 manches. Au fil des années, l’expérience a démontré qu’il est très difficile de prédire le vainqueur tant que la troisième manche n’a pas touché à sa fin. Autant dire que le suspens sera au rendez-vous.

 

4- Sainte-Anne, Marin, Robert et François sont les 4 villes représentées

Bien que la répartition soit disproportionnée, le trophée repartira dimanche soir dans l’une de ces quatre villes. Le François, avec quatre embarcations engagées, affiche statistiquement la plus grande probabilité de victoire face aux autres villes qui ne compte qu’une yole engagée.

 

5- Un palmarès réparti autour de 5 associations

Relativement jeune comme compétition, depuis 2005, on ne dénombre que cinq associations ayant remporté le trophée. Un palmarès réparti ainsi :

 

6- Un sixième titre pour l’association Athon ?

Grand favori de la compétition, la yole Zapetti / L’Appaloosa affiche une constance inégalée : quatre titres remportés sur les cinq dernières années. Une performance qui permet à cette association d’être la plus titrée de la flotte sur cette compétition avec cinq titres au total contre deux pour les autres participants. Loïc MAS est par la même occasion le patron le plus titré de la compétition. Peut-être un sixième titre ce dimanche 14 janvier, le cinquième pour le jeune L. MAS ?

 

7- Les sept meilleures yoles de la saison 2017 sur la ligne de départ

Sélectionnées selon des critères bien précis, les sept yoles engagées pour la Pagaie des Mapipis s’illustrent par leurs résultats sur la saison 2017.

Zapetti / L’Appaloosa (Athon) – Vainqueur de la Pagaie des Mapipis 2017

Rosette / Orange (L’Arme Fatale) – Vainqueur du 33ème Tour de la Martinique

UFR / Chanflor (Caracoli) – Second au Championnat (le premier étant Rosette / Orange, déjà qualifié)

SMEM (Fem & Hom à la barre) – Troisième au Championnat

Petit Navire (Chabin’an) – Quatrième au Championnat

Ay Douvan (Ay Douvan) – Second au Challenge du 22 Mai (le premier Zapetti / L’Appaloosa étant déjà qualifié)

Alu Destock / Eden Phone (APRAN) – Quatrième à la Coupe de Martinique (les trois premiers étant déjà qualifiés : UFR / Chanflor, Rosette / Orange et Zapetti / L’Appaloosa).

 

Vous n’avez plus d’excuses, rendez-vous ce dimanche 14 Janvier 2018, au François, à partir de 10h pour 3 courses inédites.

Crédit Photo : Yole365

 

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée