J-10 Les 10 chiffres incontournables de ce 33ème Tour

Pendant la compétition, beaucoup d’interrogations peuvent survenir quand l’on observe ces embarcations évoluer au fil de l’eau. Simple question, pure curiosité ou interrogation profonde, voici ci-dessous des éléments de réponse qui vous permettront d’aborder votre tour avec une meilleure connaissance des chiffres.

  • 32 mètres carrés

C’est la plus petite surface de voile utilisée lors du Tour. C’est le plus souvent la voile dite de « secours » qui est à utiliser obligatoirement lors d’un remâtage en mer.

  • 26,9 nm

NM pour Nautical Mile. Ce chiffre représente la distance théorique à parcourir lors de la sixième étape entre Trinité et Saint-Pierre. 26,9 nm représente environ 50 km. Une distance remarquable sur l’étape la plus difficile du parcours, compte tenu de l’allure empruntée et des variations de vent dues au relief accidenté.

  • 23h 31min 26sec

C’est le temps mis par l’équipage vainqueur du Tour 2016, Zapetti / Gerblé / L’Appaloosa pour réaliser la grande boucle. Avec cette année un parcours sensiblement similaire, c’est le temps de référence à battre, si la météo permet de réaliser un tour complet de l’île !

  • 16 équipages

Contrairement aux 19 de l’année dernière, cette année, ils ne sont que 16 équipages à s’aligner au départ de la grande boucle le 30 Juillet prochain sur la plage de la Française à Fort-de-France.

  • 15 minutes

Ce chiffre, symbolique, est caractéristique de deux situations bien précises: la procédure de départ et la pénalité simple.

Tout départ de course est signifié par une procédure de départ dont la durée est de 15 minutes. Le début de la procédure est généralement signifié par 3 coups de Klaxon consécutifs. Deux coups sont donnés à 5 minutes du départ. Le coup long marque la fin de la procédure et le début de la course.

Une sanction bien connue des régatiers puisqu’en cas de refus de priorité ou non respect des règles de course, l’embarcation fautive peut se voir appliquer une pénalité de 15 minutes sur son temps final de l’étape. Un coup dur qui, le plus souvent, vient écarter toute chance de victoire.

  • 14 équipiers

Une règle spécifique au Tour qui vient valoriser la performance réalisée par ces hommes: maximum 14 équipiers à bord en navigation. Il n’y a pas de minimum imposé, mais il est très rare de voir des yoles évoluer avec moins de 6 équipiers à bord. Par contre, des changements peuvent être opérés tout au long de la course sans limite .

  • 10,5 mètres

Régie par les règles de jauge, toutes les embarcations engagées dans la saison sportive mesurent 10,5 mètres. Un contrôle est assuré dès sa construction par une commission technique qui délivre une autorisation à participer aux régates.

  • 7-8 noeuds

C’est la vitesse moyenne d’une yole en navigation au près. En vent arrière ou grand largue, cette vitesse peut largement dépasser les 10 noeuds, des pointes de vitesses ayant déjà été enregistrée à 15 noeuds.

  • 1 prologue

Généralement réalisé le dernier dimanche du mois de juillet, le prologue est la régate d’ouverture du Tour de Martinique des Yoles Rondes. Un tour de chauffe qui permet de définir l’ordre sur la ligne de départ de l’étape du lendemain. A l’issue de cette régate, le vainqueur se voit attribuer le maillot rouge de leader. Le prologue ne compte que pour le classement aux points, le classement aux temps étant réservé aux 7 étapes.

 

Credit Photo: Yole365

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée