Enjeux de l’étape 6, la plus redoutée

Nous y sommes, cette sixième étape annoncée à l’unanimité comme la plus difficile va débuter à 10 heures.

La difficulté ?

Une longue descente du marin jusqu’à la passe des fous avec des empannages à réaliser pour aller chercher la bouée de l’anse Céron. La météo annoncée ne semble pas plus clémente que les jours précédents. En effet, une onde tropicale traverse en ce moment l’île, donnant un ciel couvert et nuageux sur quasiment toute la matinée.

Cette étape vient remplacer les étapes classiques de vent arrière en Atlantique types. On pense tout de suite à la descente de la Caravelle ou celle de Grand Rivière. A ce jeu, les yoles UFR / Chanflor et Rosette / Orange peuvent facilement se distinguer.

8 minutes

C’est l’écart entre les deux premières yoles à trois jours de la fin du tour. Un écart relativement faible vu le contexte de ce tour 2018 et les difficultés à venir. Il faut s’attendre encore à une belle bataille en ce jour et du contrôle de la part des deux yoles. Définitivement, le vainqueur sera connu dimanche soir.

La troisième place convoitée

Une lutte est aussi en cours entre Somarec / Petit Navire et Ay Douvan pour monter sur la troisième place du podium. C’est le deuxième match à suivre de près lors de cette journée.

tour-des-yoles-2018-martinique-somarec-petit-navire-etape-5

Les poursuivants à l’attaque

Derrière, des yoles encore en quête d’un premiere victoire ou d’une performance vont tenter de se faire remarquer. On pense à Rosette / Orange, GFA Caraibe ou encore SMEM et CTDM / EDF.

 

Départ de la course à 10h, prévoir entre deux et trois heures de course.

 

Restez informé en temps réel

Téléchargez l’application Yole365 pour suivre le Tour des Yoles –> https://yole365.app.link/

Crédit Photo : Yole365

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée