J-7 La grande boucle en 7 étapes !

Un profil déjà connu !

Alors que les yoleurs connaissent déjà par coeur les différentes villes étapes et bouées de parcours, certains retardataires organisent encore la logistique pour se rendre sur les villes de départ ou d’arrivée pendant ce 33ème Tour de Martinique. Cette année, la traditionnelle boucle s’effectue dans le sens anti-horaire, une compétition qui s’annonce belle tout en réservant son lot de surprises.

 

Un remake de la grande boucle 2016

Pas de grande nouveauté cette année puisque l’on retrouve toutes les villes étapes du Tour 2016. Ainsi, Fort-de-France, Anses d’Arlet, Marin, Vauclin, Trinité, Saint-Pierre sont programmées pour ce Tour 2017. Des parcours sensiblement identiques avec quelques modifications notables.

Le début du défi Espace Sud est avancé aux Trois Ilets. La porte d’entrée à franchir, matérialisée par deux bouées de couleur vert clair,  se situe en face de la pointe du Bout, non loin de la latérale rouge « PBB ». La porte de sortie étant toujours située en sortie de la baie du Francois.

Contrairement à l’année dernière où l’arrivée avait eu lieu dans la baie, la seconde étape entre les Anses d’Arlet et le Marin arrivera directement en face de la plage du bourg. Une fin spectaculaire où les yoles évolueront au milieu des bateaux formant un chenal vers l’arrivée.

L’arrivée du tour aura lieu à l’issue de l’étape entre Saint-Pierre et Fort-de-France. Une arrivée en ligne, contrairement à l’an dernier, où le vainqueur avait été connu à l’issue d’un parcours dans la baie de Fort-de-France.

 

Le Robert et sa passe de l’écurie !

La dernière arrivée d’une étape dans cette ville remonte au Tour 2015, arrivée marquée par la victoire d’étape et aussi victoire du Tour par UFR / Chanflor, sur ses terres. Le neuvième titre de Felix MERINE !

2017, nouveau départ puisque la ville accueille l’arrivée de la quatrième étape le 3 aout prochain. Le parcours entre le Vauclin et le Robert fait un crochet dans la baie du Francois où une bouée est à contourner. Dans la baie du robert, un mini parcours est aussi prévu afin de faire profiter aux spectateurs et téléspectateurs de ce magnifique plan d’eau.

Le départ, le lendemain passera par la mythique passe de l’écurie, un passage qui n’a pas été emprunté par les yoles depuis le Tour 2013, tour remporté d’ailleurs aussi par UFR / Chanflor. Moment unique en son genre, les yoles évolueront au milieu d’une marrée humaine en effervescence.

 

Des étapes plus courtes mais un finish intense

Avec une nouvelle ville étape, les distances à parcourir par les yoles seront revues à la baisse sur les étapes 4 et 5. Cependant, les trois dernières étapes qui relient le Robert à Fort de France en passant par Trinité et Saint-Pierre seront le théâtre de rebondissements annoncés.

Les difficultés présentes sur ces parcours font directement référence à des passages tels que la Caravelle, Grand-Rivière, le Prêcheur ou Bellefontaine. Un finish sportif qui mettra en avant les équipages qui se sont bien préparés physiquement pendant la saison. La dernière difficulté étant l’arrivée devant le Fort Saint-Louis. Réputé pour ses vents tournants, nous avons encore tous en mémoire le finish de Brasserie Lorraine / Isuzu en 2014 et celui de Rosette / Orange en 2016; tous deux avaient dessalés à quelques mètres de l’arrivée.

 

Credit Photo: Yole365

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée