L’avis des patrons sur le nouveau parcours

A quelques jours maintenant de l’évènement nautique le plus attendu de la Martinique, Yole365 a collecté les avis de quelques patrons sur le parcours du tour 2018.

Que pensez-vous du nouveau profil du Tour ?

Remy DIANY (Brasserie Lorraine / SARA Energies Nouvelles) : Par rapport à l’invasion des sargasses, le tour aurait pu être annulé. L’initiative de la Fédération d’anticiper sur un plan B est une bonne chose. Il y a plein de contraintes autres à prendre en compte comme les mairies qui ne veulent pas accueillir le tour. C’est donc une très bonne chose d’axer le Tour sur la côte Caraïbe plutôt que de ne rien faire. Le point positif c’est que ce sera plus tactique, avec les vents tournants. Cependant, je déplore l’absence des étapes phares comme la table du Diable et l’absence de mer agitée.

Mario MALFLEURY (CTDM / EDF) : Le nouveau profil paraît intéressant en tout cas sur le papier, même si la navigation ne se fait que sur la côte Caraïbe. C’est dommage qu’il n’y ait plus l’étape « meurtrière » qu’est Trinité – Saint Pierre…

Loic MAS (Zapetti / L’Appaloosa) : Je trouve que c’est un profil très complet, il permettra à d’autres embarcations de se montrer un peu plus. L’inconvénient cette année c’est qu’on n’aura pas les étapes majeures comme la Table du Diable, la caravelle et Grand-Rivière, étapes où ça chauffait un peu plus le tour. Mais pas le choix, on doit s’adapter en fonction du phénomène « Sargasses ».

Marc-Emmanuel FLORIAN (Ay Douvan) : Le nouveau profil est intéressant, c’est la côte caraïbe. Il n’y a pas les grandes difficultés habituelles telles que la Caravelle, la descente de Grand-Rivière. A l’inverse, ce sont ces étapes qui décantaient le tour.

Steeve JACQUA (SMEM) : Je pense que c’est quand même à essayer parce qu’on aime les défis. L’avantage est qu’on sera plutôt sur un plan d’eau assez calme. L’inconvénient majeur, je pense que les étapes où tu pouvais distancer ou te faire rattraper ne sont plus là : table du diable, Caravelle et Grand-Rivière.

Mathias REMIR (Hotel Brise Marine / Lipton Ice Tea / Boucherie Prudent) : C’est assez surprenant car on ne fait plus le tour complet de la Martinique. Avec les sargasses et l’organisation, je comprends que ça peut poser de gros problèmes. Après, on bénéficiera tout de même d’un meilleur plan d’eau. Quand on connait les étapes de la côte Atlantique (Sainte-Marie, …) on évite de la bonne houle. A l’inverse, côté Caraïbe, on récupère une partie très technique avec le vent qui vient de la terre, ce sera des étapes techniques avec beaucoup de bords.

Mike MELIDOR-FUXIS (Diet Discount / Optical Center) : D’un côté, nous évitons les sargasses, ce qui est déja bien. En revanche, on ne réalise plus du tout le tour de la Martinique, le public de la côte Atlantique n’en profite pas du tout.

 

Quel est votre avis sur la disparition du prologue, du bonus temps ?

Remy DIANY (Brasserie Lorraine / SARA Energies Nouvelles) : La disparition du prologue et du bonus cette année est assez compréhensible vu les contraintes qu’il y a cette année. Il a fallu trouver des solutions à la dernière minute, ce n’est pas si dérangeant, j’accepte cette solution. L’année prochaine on verra comment les choses se présentent.

Mario MALFLEURY (CTDM / EDF) : Avec la disparition du prologue il faudra rentrer tout de suite dans la compétition. Auparavant en ayant raté le prologue, les choses sérieuses commençaient réellement le lendemain lors de la première étape.

Loic MAS (Zapetti / L’Appaloosa) : Pour moi ça ne change rien, c’est juste qu’on n’aura peut-être pas de défilé et donc une occasion de moins de valoriser nos sponsors. Par contre, ça nous permettra d’entrée directement dans le Vif du sujet.

Marc-Emmanuel FLORIAN (Ay Douvan) : On rentre dans la compétition dès le premier jour donc c’est pas vraiment un cadeau.

Steeve JACQUA (SMEM) : Je ne suis pas trop pour la disparition du prologue, c’était une façon de te mettre en jambes sans avoir trop de pénalité.

Mathias REMIR (Hotel Brise Marine / Lipton Ice Tea / Boucherie Prudent) : Pour le public, le spectacle proposé sera différent de l’accoutumée sans le prologue. Pour nous coursiers, peu de changements: il y aura un parcours imposé, à nous à charge de le réaliser.

Mike MELIDOR-FUXIS (Diet Discount / Optical Center) : Ca change pas grand-chose à mon sens puisqu’il y a la dernière étape qui reste dans la baie de fort de France.

 

Restez informé en temps réel

Téléchargez l’application Yole365 pour suivre le Tour des Yoles –> https://yole365.app.link/

Crédit Photo : Yole365

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée