Le Tour 2018, plus dur que celui de 2017 ?

Après un premier opus sur le parcours 2018, nous revenons avec une seconde série de questions pour nos patrons. Nouveau format oblige, nos équipages partent t-ils à l’aventure vers une expérience plus difficile que d’habitude ? Nos patrons réagissent et nous donnent un

Selon vous, le tour 2018 sera t-il plus dur que le tour 2017 ?

 

Steeve JACQUA (SMEM) : Je pense que ce tour sera quand même plus dur que l’an dernier par rapport au manque de repère que toutes les équipes auront et aussi à cause de la côte caraïbe qui est très technique.

Mathias REMIR (Hôtel Brise Marine / Lipton Ice Tea / Boucherie Prudent) : Je préfère ne pas trop m’avancer mais selon moi il sera plus facile. D’abord parce que mon équipe a progressé par rapport à l’année dernière et d’autre part parce que les étapes que l’on redoutait telles que Trinité Prêcheur n’y sont plus.

Mario MALFLEURY (CTDM / EDF) : 2018 paraît plus facile que 2017, par rapport à la disparition de certains passages compliqués comme la caravelle ou Grand-Rivière mais je me méfie quand même de quelques étapes sur ce tour 2018.

Remy DIANY (Brasserie Lorraine / SARA Energies Nouvelles) : Selon moi il faudra faire très attention à cette côte qui est très technique et très compliquée à la navigation. Sans connaitre les parcours en détails, pour pimenter la manifestation il faut s’attendre à qu’ils compensent en proposant des parcours intéressant pour le public. Pour le moment, je ne dirai pas plus facile ! Cela dépendra aussi des conditions le jour J.

 

 

Mike MELIDOR-FUXIS (Diet Discount / Optical Center) : Certes, il n’y a pas la mer agitée de la côte Atlantique mais du côté caraïbe, le vent change tout le temps ! Je pense qu’il sera aussi difficile.

Loic MAS (Zapetti / L’Appaloosa) : Je ne peux pas comparer les deux parce que c’est en fonction des conditions météorologiques qu’on dira si c’est plus dur ou pas.

Marc-Emmanuel FLORIAN (Ay Douvan) : Il sera plus facile car les deux grandes étapes phares (Caravelle & Grand-Rivière) ne sont pas au rendez-vous.

Mathias REMIR (Hôtel Brise Marine / Lipton Ice Tea / Boucherie Prudent) : Je préfère ne pas trop m’avancer mais selon moi il sera plus facile. D’abord parce que mon équipe a progressé par rapport à l’année dernière et d’autre part parce que les étapes que l’on redoutait telles que Trinité Prêcheur n’y sont plus.

 

Restez informé en temps réel

Téléchargez l’application Yole365 pour suivre le Tour des Yoles –> https://yole365.app.link/

Crédit Photo: Yole365

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée