Le monde de la Yole manifeste un « STOP » général lors de l’AG de la FYRM

  • Accueil
  • Yole365
  • Le monde de la Yole manifeste un « STOP » général lors de l’AG de la FYRM

Vendredi dernier, 26 Janvier avait lieu l’Assemblée Générale (AG) de la Fédération des Yoles Rondes de la Martinique (FYRM). Rencontre annuelle incontournable, ce moment d’échange entre le Comité d’Administration (CA) et les membres des associations de yoles rondes présente différents rapports et prévisions pour la saison à venir. Jusque-là, rien d’anormal, sauf que cette année, le vent semble tourner.

 

Bonjour, je n’ai jamais eu de licence !

Très vite, le ton de la rencontre est donné par un membre associé de la FYRM. En effet, à jour de sa cotisation, ce membre fait constater à toute l’assemblée qu’il n’a toujours pas reçu de licence de la part de la FYRM, document pourtant prévu d’être délivré comme spécifié dans l’article 10 des statuts de la FYRM. Remarque reprise par un autre membre de l’assemblée faisant remarquer qu’au delà de l’absence de licences, aucun contrôle d’identité n’a été effectué à l’entrée dans la salle; un simple émargement en guise de pointage. En réponse à ces remarques, le président de la FYRM rétorque s’engager à régler ce point au plus tôt.

 

Rapport d’activités… Sportif uniquement ?

Outre le décalage de périodes entre le rapport d’activités et le rapport financier, la lecture du rapport d’activités essentiellement centré sur l’organisation de manifestations sportives semble avoir interpelé plus d’un dans l’assemblée. Bien que ce rapport présente les compétitions comme le championnat, la coupe de Martinique ou le Tour, plusieurs points sont revenus sur la table, faisant sensiblement un remake de l’édition 2016 de l’AG.

Déja demandés lors de l’AG 2016, les différents rapports réalisés par les société A.S.O. (2014) et Cayribe (2013) n’ont à ce jour toujours pas été communiqués aux membres ayant fait la demande. La raison évoquée, la même qu’en 2016, des documents trop volumineux ne pouvant être transmis que par clé USB ou disque dur…en 2018 cela ressemble plus à une volonté de non divulgation.

Vient ensuite la question importante : L’avancée de l’entité commerciale.

 

Une volonté de création qui devient utopique

Pourtant bien engagée à en croire la lecture du rapport de l’AG 2016, la création de l’entité commerciale permettant de gérer les partenariats commerciaux et les flux financiers faisait partie des projets de la FYRM. La collaboration de cette entité à coté de la FYRM favoriserait un meilleur découpage des activités et permettrait à la FYRM de se recentrer sur la partie sportive. Cependant, constat affligeant, un an après, cette société commerciale n’a toujours pas vu le jour. A tel point que ce sujet ne fait même pas partie du rapport d’activités présenté à l’assemblée. Selon les dires du président, le point bloquant viendrait des statuts qui n’ont pas été validés par les associations.

Un discours tout autre tenu par le membre du CA en charge du dossier. Ce dernier présente un parcours semé d’embuches, une incompréhension sur de la rétention d’information par ses paires, et finalement une mise à l’écart constatée pour avoir pointé du doigt un contrat historique avec une société de communication.

Un avocat qui se désengage et pointe du doigt certains fonctionnements

La lecture d’un courrier envoyé par l’avocat en charge du dossier à la FYRM a jeté un froid dans la salle. En effet, l’avocat dénonce ouvertement une volonté profonde de la FYRM de ne pas « remettre en cause la gestion actuelle des activités économique et sources potentielles de revenus de la FYRM ». Il va même à spécifier dans son courrier que la FYRM a fait le choix de déléguer cette gestion totalement et exclusivement à la société Conceptuel. Fort de ce constat, cet avocat a mis un terme, au 31 décembre dernier, a son contrat dont un des objets était la création de cette entité…

 

Le « contre » est de sortie, deux rapports sont rejetés, une volonté de changement affichée

Le rapport d’activité rejeté après deux mises aux votes

Un système de comptage des voix remis en question dès la première mise aux votes du rapport d’activités. Forte de la première remarque émise sur l’identité des membres de l’assemblée, elle a demandé à ce que toutes les voix soient comptées afin de totaliser les votes « Contre », « Abstention » et « Pour ». Une pratique nouvelle puisque jusque-là, il n’était compté que les votes « Contre » et « Abstention »; par soustraction, les autres voix étaient par défaut comptabilisées comme « Pour ».

Le rapport d’activités est le premier à payer les conséquences de ce nouveau système de comptage:

  • Contre : 47 voix
  • Abstention : 5 voix
  • Pour : 34 voix

Le rapport financier, rejeté à son tour !

Dans la lecture du rapport financier, le commissaire aux comptes traite point par point les raisons du déficit de 100k€ constaté à la fin de l’exercice. Outre la baisse des subventions globales, plusieurs points ont souvent été repris par des membres de l’assemblée soucieux d’obtenir plus d’informations sur la raison de certains choix opérés par la FYRM. Conclusion de ce rapport, le commissaire aux comptes a tenu à souligner deux conventions qui méritent d’être revues.

Des conventions suscitant un questionnement

La première, réalisé en 1992 entre la FYRM et la société Conceptuel , en charge du démarchage et suivi des partenaires. Il se trouve que la gérante de cette société est tout simplement la femme d’un des membres du CA de la FYRM.

La seconde, plus problématique, a suscité de fortes réactions dans l’assemblée. En effet, pourtant crée en Mars 2017, une entité nommée Visuelle SAS a facturé la FYRM pour des travaux liés au Tour 2016 et à la saison 2016. Cette société réalise des prestations liées à l’identité visuelle de la FYRM et autres travaux de conseil. Problème, cette société affiche comme actionnaire, la même gérante de la société Conceptuel, son mari (membre de du CA de la FYRM) et leur fils. Comme rappelé par le commissaire aux comptes, l’article 22 des statuts de la FYRM stipule :

Sont incompatibles avec le mandat membre du CA de la FYRM, les fonctions de chef d’entreprise, d’actionnaires sous quelques formes que ce soit, dans les sociétés, entreprises ou établissements dont l’activité consiste principalement dans l’exécution de travaux, la prestation de fournitures ou de services pour le compte ou sous le contrôle de la FYRM, de ses organes internes ou des associations qui lui sont affiliés.

Fort de ces échanges, le rapport financier a été mis au vote, mais le résultat est sans appel :

  • Contre : 39 voix
  • Abstention : 22 voix
  • Pour : 25 voix

La prochaine étape ?

Situation nouvelle, puisque jamais rencontrée depuis plus de vingt ans, les statuts ne prévoient pas de méthodologie à suivre en cas de rejets des deux rapports. Bien qu’à ce jour aucune démission n’ai été constatée au sein du CA de la FYRM, l’assemblée devra à nouveau être convoquée pour valider les nouveaux travaux de la FYRM. Une date devra rapidement être fixée, la saison étant déja bien engagée.

En 2018, 120k€ d’innovation digitale !

Le budget prévisionnel présenté pour la saison 2018 n’a guère suscité de remarques, étant donné la multitudes de questions ayant fait irruption au préalable et ayant conduit aux deux rejets des rapports.

Cependant, une ligne, tout en bas du document interpelle: 120k€ pour de l’innovation technologique digitale. A la question adressée au président, il détaille ce poste par de l’enrichissement TV avec de la géolocalisation via la société Trimaran à hauteur de 45k€ et 75k€ pour des solutions digitales (sites internet, créations). Ces chiffres construits sur des devis présentés par des prestataires abordés selon les dire du président, feront certainement l’objet d’une analyse plus approfondie dans les semaines à venir.

La neutralité du système arbitral

Une fois de plus, la nécessité d’évoluer vers un système arbitral plus neutre est revenue aux devants de la scène. Un constat partagé aussi bien par les membres du CA que par les représentants d’association sur la nécessité d’afficher une meilleure gestion des régates réalisées. Point qui sera traité ultérieurement dans une séance de travail dédiée à cet effet car non prévu à l’ordre du jour.

La FYRM et L’UNESCO

C’est le point qui a clôturé cette AG, une brève présentation de l’implication récente de la FYRM en soutien au Comité de pilotage de la Yole à l’UNESCO (Facebook). Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter l’article qui traite du sujet sur Yole365.

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée