Le Traditour, le nouveau départ de la voile traditionnelle en Guadeloupe

  • Accueil
  • Yole365
  • Le Traditour, le nouveau départ de la voile traditionnelle en Guadeloupe

Malgré deux étapes annulées à cause de la tempête Béryl, le bilan des quatre premières étapes est à l’unanimité positif. Pour une première édition, les organisateurs du Traditour relèvent avec brio le défi qui, à la base, n’était pas gagné d’avance.

 

Retour sur une année mouvementée

Le CGVT, organisateur historique du Tour de Guadeloupe de Voile Traditionnelle a du composer avec une nouvelle instance qui rassemble les pratiquants de voile traditionnelle. Constitué en classe depuis le 1er Mai 2017 et inscrit à la Fédération Française de Voile, c’est une nouvelle dynamique pour la voile locale que les membres de cette entité espèrent insuffler à la flotte. Alors que la manifestation historique allait fêter ses 16ème bougies le 7 Juillet dernier, c’est un retournement de situation inattendue qui a eu lieu. Le TGVT se voit annulé par les organisateurs, laissant toute la place au Traditour ! Au passage, le CGVT a été débouté par la justice, qui autorise alors la tenue de la nouvelle compétition, l’utilisation des mots « Tour de la Guadeloupe de Voile », « Canot Saintois » et « Classe des Canots Saintois traditionnelle » dans les actions de promotion.

Retrouvez toute la documentation de la classe sur le site www.tradition-voile.com.

 

Des statistiques qui laissent réfléchir !

 

Des jeunes (moyenne d’âge de 34 ans), des équipages mixtes dont un équipage 100% féminin, une communication rapide et efficace; d’un point de vue participations, bien que les 23 bateaux engagés affichent une baisse par rapport auTGVT 2017, ce nouveau tour de Guadeloupe récupère une très grande partie des meilleurs équipage de la flotte. L’organisateur change mais la compétition reste la même !

 

Hugo THELIER, vainqueur de l’édition 2017 du CGVT et actuel leader du Traditour nous confirme que « le terrain de jeu, le bateau et les concurrents restent les mêmes. Le bilan est positif avec des coureurs plus concernés et des débriefings plus interactifs. Ils y a encore quelques petits points à améliorer mais l’ambiance est bonne. »

Alexis DUVERNOY, président du Jury, nous explique que « les sponsors, jusque-là perplexes par rapport aux nombreux rebondissements derniers, se voient petit à petit rassurés. Certains, relativement satisfait du bon déroulement des premières étapes, commencent tout juste à se réapprorier la manifestation ».

 

Le finish, très disputé entre l’équipage de Jonas ASTORGA (ColimatExpress – A&M Industrie) et celui de Hugo THELIER (Union Européenne) s’annonce d’ores et déja de toute beauté aussi bien sur l’eau que sur terre. En effet, le traditionnel repas des équipages d’après régate connait encore cette année, un franc succès, celui de samedi risque d’être un grand festin !

 

Des malouins et des martiniquais sur le Traditour ?

Initialement invité par le CGVT, un équipage de Saint-Malo a pris le départ du Traditour. Une pratique assez récurrente puisqu’il y a quelques années, un équipage saint-lucien avait connu le même accueil. Selon les premiers retours, pour des habitués de compétition de plus grande envergure, le bilan est positif sur le plan organisationnel. Sur l’eau, la maitrise de tous les réglages est plus longue à mettre en oeuvre. Ces derniers se classent à la quinzième place, tout juste devant les… martiniquais.

Ils sont au nombre de quatre, issus aussi bien du gommier que de la yole. A bord de « Se Li Mèm », C. BELLAY (patron du gommier Pa Mô Souef) et L. MAS (Second patron de la yole Zapetti / L’Appaloosa) se relaient à la barre. Accompagnés de S. BELLUNE et E. PIERRE-EMILE, deux coursiers expérimentés yole/gommier, ils tentent de défendre les couleurs de la Martinique. Tout comme Marc LAGIER ou Christophe DEDE ont pu le faire par le passé.

« On est content de voir des martiniquais sur le Traditour. Ce n’est pas une première mais c’est intéressant de discuter avec des personnes qui pratiquent un autre support. Ils seront toujours les bienvenus. Mon équipage et moi sommes très motivés pour venir découvrir de la yole donc si il y a moyen de faire un échange, on ne dira pas non ! » raconte H. THELIER.

Demain, 14 juillet, sera le dernier jour de compétition pour le Traditour. En Martinique, c’est aussi la dernière manche du championnat. Une finale qui se déroulera à Trinité dès 10 heures.

 

Restez informé en temps réel

Téléchargez l’application Yole365 pour suivre le Tour des Yoles –> https://yole365.app.link/

Crédits Photos : TraditourClasse des canots saintois de voile traditionnelle de Guadeloupe, Kwol FWI, Tradition-voile.com

Partager cet article

X

Tapez votre recherche et validez par entrée